Farah - Musique Pour Schéhérazade

by Maurice Béjart, Nourredin Razavi Sarvestan, Daryoush Tala'i

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €15 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Farah - Musique Pour Schéhérazade via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 5 days

      €22 EUR or more 

     

1.
2.
3.
4.
04:39
5.
02:52
6.
7.
05:39
8.
05:48
9.
10.
04:00

about

Iran

Historique

Les pièces traditionnelles de cet enregistrement furent interprétées en 1973 lors de la création du ballet FARAH. Donné au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, ce ballet faisait suite à une précédente chorégraphie de Maurice Béjart intitulée GOLESTAN créée à l'occasion des fêtes de Persépolis avec les mêmes musiciens iraniens. En 1995, certaines pièces de FARAH, qui n'avaient pas encore été utilisées, accompagnent le nouveau spectacle du chorégraphe A propos de SCHEHERAZADE.

Les musiciens venus à Bruxelles en 1973 pour interpréter la musique du ballet FARAH avaient été choisis parmi les plus talentueux élèves du maître Nur Ali Brumand : Doué d'une voix et d'une sensibilité exceptionnelles, le chanteur Nur al-dîn Razavi Sarvestani, né près de Chîrâz en 1935, est considéré comme l'un des plus grands interprètes de musique vocale iranienne. Soucieux de perpétuer la tradition de ses maîtres, il a cessé de se produire sur scène depuis une quinzaine d'années pour se consacrer exclusivement à l'enseignement.

Concertiste et enseignant de renom international, Dariush Tala'i, né près de Téhéran en 1953, figure parmi les plus éminents spécialistes de la musique savante iranienne. Il est, entre autre, un excellent joueur de TÂR, luth à 6 cordes dont la caisse de résonance, à double renflement, est recouverte d'une table d'harmonie en peau d'agneau. Il a enregistré de nombreux disques.
Davoud Gandje'i joue du KAMANTCHE. Il s'agit d'un instrument à archet de la famille des vièles à piques munie de 4 cordes métalliques. Jalal Zolfonun est interprète de SETÂR, luth à long manche à cordes pincées (3 cordes + 1 corde de résonance).
Tout comme le précédent musicien, Mohammad Ali Haddadian enseigne la musique à Théhéran. Il joue du NEY, flûte sans embouchure percée de 6 trous.
Marta Manizade joue du SANTÛR, cithare trapézoïdale à 72 cordes que l'on frappe à l'aide de fines baguettes.
Percussionniste très prisé dans son pays, Morteza Aayan joue du ZARB. C'est un tambour cylindrique à une peau que l'on nomme aussi TOMBAK.

credits

released January 1, 1995

Nourredin RAZAVI Sarvestani chant
Dariush Tala'i tar
Davoud GANDJE'I kamantché
Jalal ZOLFONUN setar
Mohammad Ali HADDADIAN ney
Marta MANIZADE santour
Morteza AAYANI zarb

AM004

tags

license

all rights reserved

about

Amori Lausanne, Switzerland

contact / help

Contact Amori

Streaming and
Download help

Shipping and returns